Partie de pêche

derive_sanglanteUn détour dans les contrées sauvage du Maine, USA, ça vous intéresse ? C'est ce que propose William G. Tapply, l'auteur de "Dérive sanglante". Roman tirant vers le noir, mais avec la fraîcheur des rivières vives peuplées de truites et des bois parfois mal fréquentés. Adepte du "nature writing", à la fois style et philosophie, l'auteur entraîne le lecteur dans un livre qui reste un petit moment de plaisir douillet. Aux senteurs boisées, évidemment.

Wild wild west

shaneQuand www rime avec "wild wild west" et non avec web ! Ouaip, mon vieux. J'suis pas qu'un simple cow-boy seul qui trace son chemin au gré du vent et des sabots de mon cheval ! Je viens de redécouvrir le western - et ses légendes - à travers la réédition d'un ouvrage d'anthologie : "L'homme des vallées perdues" de Jack Schaefer. Comble de bonheur, TCM, la télé de M. Turner, a rediffusé cette semaine la version cinématographique de cette œuvre (laquelle version connut beaucoup moins de succès que l'ouvrage de référence).

L'homme des vallées perdues - autrement appelé Shane - est un retour aux fondamentaux : tranquillité, calme, grands espaces, amabilité et politesse... tout ce que 40 ans d'évolution audiovisuelle ont fait oublié.

Soutien à la filière équestre

equi__1Cavalier de longue date - près de 40 ans de pratique, ce qui en dit long sur mon âge ! - je ne peux manquer d'apporter mon soutien à la lutte contre la mesure d'augmentation de la TVA appliquée aux activités des loisirs équestres. Cette mesure présente un danger certain pour toute la filière (relayé ici et et même sur le site de la FFE) et doit donc être prise très au sérieux. Au-delà de la simple constatation de la Cour européenne de justice, qui statue sur la situation irrégulière de la France au regard du Traité de l'Union européenne, la question de fond est réellement de savoir quel avenir la France et l'Union veulent donner à cette activité.

equi__3

Ceci sur fond de propective réalisée par l'Institut français du cheval et de l'équitation et quand les thèmes "développement durable" et "équité" sont mis en avant partout dans le monde...

Le monastère hanté

mona0Un titre prometteur pour le juge Ti. Une aventure vieille de 1000 ans mais qui ne manque pas de piquant et qui pourrait très bien se dérouler de nos jours, et même dans nos contrées occidentales. L'histoire utilise de nombreux artifices pour sauter de rebondissement en rebondissement, faisant à chaque chapitre avancer le lecteur là où l'auteur veut l'amener. Un bémol toutefois : j'avais trouvé la solution avant d'arriver au chapitre fatidique. En revanche, je laisse au juge Ti la paternité du châtiment ; il le mérite !

1984 au Japon

1Q84George Orwell n'avait pas dû en rêver, mais cela existe. 1984 au Japon, cela donne 1Q84. Roman d'anticipation qui se passe dans le passé - par analogie contraire, le roman de monsieur Orwell est un roman d'anticipation écrit dans le passé (en 1948) qui se passe dans l'avenir... y voyez-vous quelque ironie ? - et bien évidemment dans le Pays de Matin Calme. S'il y a bien une chose qui marque dès le début de la lecture du roman de M. Haruki Murakami,, et qui m'a semblé faire défaut pendant plus de 500 pages, c'est le sentiment que l'histoire va commencer sous peu. Encore quelques pages et l'action va enfin commencer. Non pas qu'il ne se passe rien ; mais le calme de l'histoire (est-ce là l'illustration du Pays de Matin Calme ?), le manque d'action et de relief, m'ont immanquablement ramené vers d'autres sujets... tout aussi japonais ! En cela, je pense à "Lost in translation", qui est rythmé par une action voisine du néant, mais - et c'est là sa grande qualité - qui réussit le tour de force de garder le spectateur (moi !) en haleine jusqu'à la fin.

Avis donc aux amateurs de calme, ce livre est pour vous ! Et ce n'est que le tome 1. Envisager les deux tomes à suivre, c'est envisager traverser le Sahara à pied, en short et chaussé d'une paire d'espadrilles, avec une canette de soda pour tout bagage. Simplement utopique.