Lectures hivernales

Depuis mon dernier billet, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts - plus ou moins abondamment selon les régions - et les livres s'entassent allègrement sur mon bureau dans l'attente d'un petit commentaire. Vu la pile, je me propose de faire une synthèse de fainéant, et laisser ainsi à chacune et chacun le loisir de se faire sa propre opinion sur les oeuvres qui ont jalonné mes derniers mois de lecture. Il s'agit là de livres "papier", j'évoquerai mes lectures électroniques ultérieurement dans un autre billet.

Pour l'heure,

J'ai peu aimé

J'ai apprécié

J'ai beaucoup aimé

Cry for me Argentina

L'Argentine ou le retour compliqué et difficile à une vie sereine. C'est quelque peu, en substance, la réflexion de fond dans cette oeuvre de Caryl Férey. Mais l'exemple argentin n'est pas unique, puisque toute l'Amérique latine connaît - de façon très réccurente - des hauts et des bas, oscillant entre mépris des droits de l'Homme et soubressauts de démocratie entre deux dictatures.

Et dans la section "Droits de l'Homme" - ou Droit à l'Humanité, plus à propos à mon sens - le peuple Mapuche peut revendiquer son lot de mauvais traitements de la part des conquistadors - espèce toujours très active qui se caractérise par le fait que, tel un coucou, elle s'est approprié des terres déjà habitées en éradiquant, peu ou prou, les populations locales qu'elle considère dès lors comme "inférieures".

Dans Mapuche, Caryl Férey imprime son style déjà rencontré dans Zoulou et  Haka, avec un rythme très enlevé sur une toile de fond politico-historique toujours d'actualité. Addictif.

Détour

Retour aux fondamentaux du roman noir avec ce roman, noir à souhait.

Martin M. Goldsmith dessine une trame enrobée de mystère et de sentiments  exacerbés, propices au drame d'un scénario... noir ! Une histoire somme toute banale, d'une homme amoureux d'une jeune fille partie chercher gloire et fortune au pays des rêves. Quoi de plus simple ? Ou quand la poisse s'en mêle !

Pour le plaisir, Edgar George Ulmer en a fait un film (noir et blanc, évidemment).

La version proposée ici est sous-titrée en français. Pour les amateurs du 100% pur jus, une version originale sans sous-titre est accessible ici, sur le site archive.org.

 

Beaucoup de livres à lire !

Récemment, ma libraire préférée s'excusait de ne pas connaître le livre que je cherchais. Elle expliquait cette lacune par le fait de ne pas avoir le temps de tout lire. J'eus envie de répondre "heureusement !", mais m'en abstint pour ne pas ajouter de la gêne à la gêne. Cependant, elle s'est bien gardée de me rappeler qu'en tant que libraire - tout comme les bibliothècaires - elle disposait des fiches éditées par les maisons d'éditions à leur intention pour leur permettre de se tenir informés des nouveautés. Autre lacune ?

Néanmoins, cette question existentielle me taraude depuis lors. Comment arriver à lire tous les ouvrages qui sont publiés ? Mission impossible pour le commun des mortels, qui passe son temps entre travail et famille et ne dispose que d'un temps limité pour ouvrir un livre. Et encore, personnellement, je profite de tous les moments creux - transports en commun, salle d'attente, ... - pour élargir mon espace de lecture !

Voilà bien une quête sans fin si l'on veut aller au bout du bout. Mais finalement, quelle finalité dans la lecture, si ce n'est que de trouver le plaisir de se laisser emporter dans le monde créé par l'auteur - qu'il soit fictif ou réel. Moi non plus, je n'ai pas le temps de tout lire, mais je me fais plaisir à lire les ouvrages que je sélectionne. Et quand je me trompe, ou que le texte ne me convient pas, je change ! Après tout, il y a, justement, suffisamment de titres pour ne pas s'embêter avec un mauvais livre !

Jeux de miroirs

La réalité n'est pas toujours celle que l'on croit comprendre ! C'est en substance ce qu'il faut retenir de cet ouvrage écrit par E.O. Chrirovici, auteur roumain.

"Jeux de miroirs" est un roman à tiroirs, ou à dimension variable selon les reflets que l'on peut y percevoir. Le postulat de départ est simple : un agent reçoit un manuscrit - incomplet - d'un auteur en recherche d'éditeur, auquel il prédit un succès flamboyant... à condition qu'il arrive à trouver l'intégralité du texte.

D'où une enquête à bâtons rompus pour retrouver l'objet convoité, des questions sans réponses et des réponses qui laissent plus que perplexe les protagonistes. Jusqu'à un épilogue somme toute logique, après coup.

Un moment très plaisant offert par cet auteur que je découvre.