Humeur n° 3

URédigé par Yannix P eAucun commentaire

Non, les cons ne sont pas en voie d'extinction

Con (source : [wiktionnaire](https://fr.wiktionary.org/wiki/con)*) :

(XIIe siècle) De l’ancien français conil (« sexe de la femme / lapin »), venant du latin cuniculus (« lapin / terrier ») à rapprocher du grec ancien κόνικλος, koniklos (« à la fois galerie de mine, lapin et sexe de la femme. »). La forme féminine "conne", au sens de "stupide", est attestée sous forme adjectivale en 1831 chez Mérimée et Stendhal.

1. (Vulgaire) (Vieilli) [Forme masculine uniquement.] Sexe de la femme.

2. (Par métonymie) (Vieilli) [Forme masculine uniquement.] Rapport sexuel, dans l’expression les choses du con.

3. (Vulgaire) (Injurieux) Personne stupide, désagréable ou mauvaise à force de bêtise (pour une femme on dit : conne).

A voir également la page Wikipédia dédiée au sujet.

 

Lire la suite de Humeur n° 3

DClassé dans : général, libre ,Mots clés : con, société, cadre de vie

Les couleurs de la révolte

URédigé par Yannix P eAucun commentaire

Les couleurs sont à la mode. Après les bonnets rouges - dont le plus célèbre reste celui de Jacques-Yves Cousteau-, les gilets jaunes fleurissent sur les ronds-points et dans les rues, pendant que certains foulards rouges ornent ces mêmes lieux. Signe des temps, l'attribut coloré traduit l'appartenance à un groupe social qui se reconnaît des intérêts communs. Et tous ses membres revêtus de cet objet colorés, le groupe peut exister et ce confronter aux autres groupes, dès lors porteurs d'une couleur dite politique - qui ressemble évidemment à un hémisphère parlementaire - sans attribut spécifique.

Lire la suite de Les couleurs de la révolte

DClassé dans : général, libre ,Mots clés : couleurs, mixité, politique, gilets jaunes

Jour du dépassement

URédigé par Yannix P eAucun commentaire

Pas de quoi être fier ! L'humanité a - selon les calculs de la très sérieuse ONG Global Footprint Network -  consommé l'ensemble des ressources que la planète - notre planète Terre - est capable de produire en une année. Ce 1er août est le jour du dépassement - entendre "dépassement des capacités de la planète" - et nous commençons donc à hypothéquer sur l'avenir en consommant les ressources des années à venir, voire des générations à venir.

Lire la suite de Jour du dépassement

DClassé dans : environnement, équitable, libre ,Mots clés : jour du dépassement, fin du monde, planète, Terre

Beaucoup de livres à lire !

URédigé par Yannix P eAucun commentaire

Récemment, ma libraire préférée s'excusait de ne pas connaître le livre que je cherchais. Elle expliquait cette lacune par le fait de ne pas avoir le temps de tout lire. J'eus envie de répondre "heureusement !", mais m'en abstint pour ne pas ajouter de la gêne à la gêne. Cependant, elle s'est bien gardée de me rappeler qu'en tant que libraire - tout comme les bibliothècaires - elle disposait des fiches éditées par les maisons d'éditions à leur intention pour leur permettre de se tenir informés des nouveautés. Autre lacune ?

Néanmoins, cette question existentielle me taraude depuis lors. Comment arriver à lire tous les ouvrages qui sont publiés ? Mission impossible pour le commun des mortels, qui passe son temps entre travail et famille et ne dispose que d'un temps limité pour ouvrir un livre. Et encore, personnellement, je profite de tous les moments creux - transports en commun, salle d'attente, ... - pour élargir mon espace de lecture !

Voilà bien une quête sans fin si l'on veut aller au bout du bout. Mais finalement, quelle finalité dans la lecture, si ce n'est que de trouver le plaisir de se laisser emporter dans le monde créé par l'auteur - qu'il soit fictif ou réel. Moi non plus, je n'ai pas le temps de tout lire, mais je me fais plaisir à lire les ouvrages que je sélectionne. Et quand je me trompe, ou que le texte ne me convient pas, je change ! Après tout, il y a, justement, suffisamment de titres pour ne pas s'embêter avec un mauvais livre !

DClassé dans : littérature, libre ,Mots clés : lecture

De la confiture à un cochon !

URédigé par Yannix P eAucun commentaire

Le sort en est jeté depuis longtemps ! Ou l'on apprend qu'un personnage aussi peu recommandable que Francisco Franco, dictateur et fier de l'être, a reçu de la part de la République Française, "Patrie des droits de l'homme", la Légion d'Honneur - distinction honorifique suprême - ce qui laisse quelque peu pantois.

Bien évidemment, la levée de boucliers ne manque pas face à cette information qui n'avait jamais été autrement diffusée. Pensez ! L'attribution date de 1928, et comme l'explique l'article de Slate, la publication au Journal officiel de la République française n'est pas nécessaire pour les récipiendaires étrangers. Autant dire que l'honneur est ici galvaudé !

Aujourd'hui, la justice administrative se retranche derrière l'impossible défense de l'intéressé du fait... qu'il est décédé. Les exactions commises du temps de sa gouvernance ne semblent pas suffire à prouver comment il s'asseyait sur l'honneur et le respect d'autrui ! Débouté en première instance, l'affaire est portée en appel devant la Cour administrative d'appel de Paris. La suite dans quelques mois... ou années.

DClassé dans : général, libre ,Mots clés : dictature, légion d'honneur, fascisme

↓