J - 24

Avec un léger retard, je démarre enfin mon calendrier de l'avent, en choisissant cette année deux calendriers qui se démarquent quelque peu.

Le premier, traditionnel sur la forme, liste les auteurs et artistes dont les oeuvres tombent dans le domaine public à compter du 1er janvier 2017 : c'est le calendrier de l'avent du domaine public. C'est également un façon ludique d'enrichir sa culture...

Le deuxième, beaucoup moins traditionnel et, pour le coup, frappé du sceau d'une ironie à double tranchant, est celui de Europol - pour European Police Office. La culture a une autre saveur, celle du grand banditisme et du terrorisme.