De la confiture à un cochon !

Le sort en est jeté depuis longtemps ! Ou l'on apprend qu'un personnage aussi peu recommandable que Francisco Franco, dictateur et fier de l'être, a reçu de la part de la République Française, "Patrie des droits de l'homme", la Légion d'Honneur - distinction honorifique suprême - ce qui laisse quelque peu pantois.

Bien évidemment, la levée de boucliers ne manque pas face à cette information qui n'avait jamais été autrement diffusée. Pensez ! L'attribution date de 1928, et comme l'explique l'article de Slate, la publication au Journal officiel de la République française n'est pas nécessaire pour les récipiendaires étrangers. Autant dire que l'honneur est ici galvaudé !

Aujourd'hui, la justice administrative se retranche derrière l'impossible défense de l'intéressé du fait... qu'il est décédé. Les exactions commises du temps de sa gouvernance ne semblent pas suffire à prouver comment il s'asseyait sur l'honneur et le respect d'autrui ! Débouté en première instance, l'affaire est portée en appel devant la Cour administrative d'appel de Paris. La suite dans quelques mois... ou années.