In memoriam

En mémoire aux victimes du 13 novembre 2015, le journal "Le Monde" offre un mémorial en leur honneur. Dans cet article, Le Monde explique la raison de ce geste et comment est constitué ce mémorial.

Comme un devoir de mémoire, qu'il n'est nul besoin de rappeler, ce geste s'inscrit dans le désir de ne pas oublier et de marquer durablement l'affront fait au mode de vie du peuple français. Simplement.

La barbarie a un nom : terrorisme

L'état d'urgence est décrété en France après cette horrible soirée du 13 novembre 2015 - un vendredi 13 ! Après les attentats du 7 janvier dernier, l'horreur se répète : tueries gratuites dans le seul but d'instaurer une terreur aveugle au sein d'une nation qui réfute cette thèse : la démocratie ne peut se laisser infléchir par la barbarie et le radicalisme n'aura pas raison de nous.

Le Président Hollande a annoncé trois jours de deuil national en hommage aux victimes de cette sinistre soirée.

 

Question de densité

Comment faire entrer la population de Paris dans les environs de Vannes ou de Bordeaux ? Réponse : en visitant ce site, qui compare les densités de population entre les trois grandes agglomérations métropolitaines et par rapport au territoire dans son ensemble.

Le constat est édifiant : il y a vraiment beaucoup de monde à Paris, Lyon ou Marseille.Ce programme est inspiré d'une carte élaborée par un site américain qui comparait la population de New-York au reste du continent.