La mort dans l'âme...

La blague belge a connu des jours meilleurs. Et nos voisins belges ont dû en penser autant des blagues françaises qu'ils se racontent lors des évènements survenus à Paris le 13 novembre 2015.

Au coeur de cette tourmente fanatique, aveugle et barbare, les nations européennes veulent croire à la pérennité du modèle démocratique qui confère à chacun sa libre expression - ce que je fais à travers mes billets, et j'y tiens - et chacun, j'en suis convaincu, y tient également.

Les attentats du 26 mars 2016 succèdent funestement à tous les autres, dont la liste s'allonge, témoignant ainsi de l'aveuglement de ces barbares incultes et lâches qui imaginent mettre à genou des peuples responsables. Mais qui oublient trop que ces peuples ont leur dignité et leur fierté, et ne se sont jamais pliés à la menace du chantage terroriste, à plus forte raison mené par des ignares.

In memoriam

En mémoire aux victimes du 13 novembre 2015, le journal "Le Monde" offre un mémorial en leur honneur. Dans cet article, Le Monde explique la raison de ce geste et comment est constitué ce mémorial.

Comme un devoir de mémoire, qu'il n'est nul besoin de rappeler, ce geste s'inscrit dans le désir de ne pas oublier et de marquer durablement l'affront fait au mode de vie du peuple français. Simplement.

La barbarie a un nom : terrorisme

L'état d'urgence est décrété en France après cette horrible soirée du 13 novembre 2015 - un vendredi 13 ! Après les attentats du 7 janvier dernier, l'horreur se répète : tueries gratuites dans le seul but d'instaurer une terreur aveugle au sein d'une nation qui réfute cette thèse : la démocratie ne peut se laisser infléchir par la barbarie et le radicalisme n'aura pas raison de nous.

Le Président Hollande a annoncé trois jours de deuil national en hommage aux victimes de cette sinistre soirée.

 

"Dégooglisons internet" ou "comment je deviens libre !"

Au fil du temps, chacun construit la toile d'araignée dans laquelle il va finir par s'engluer : les "GAFAM" nous guettent ! Que signifie GAFAM ? Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft. Tout ce petit monde collecte des données sur chaque utilisateur qui s'imagine devenir le roi du monde en créant un compte sur ces serveurs. Erreur ! Très grave erreur ! Big brother is watching us ! Il faut être conscient que chaque donnée, recherche ou article consulté alimente en informations GAFAM qui nous ressert joyeusement une compilation de nos habitudes préférées à travers des messages publicitaires publicitaires adaptés qui polluent notre environnement.

Pour se débarrasser de cet oeil intrusif - de plus en plus - l'association Framasoft propose - et travaille activement sur le développement - des solutions sans but lucratif, respectueuses des intérêts privés de chacun. Ce travail est présenté sur le site "degooglisons internet", et les solutions de substitution aux outils indiscrets et polluants peuvent d'ores et déjà être utilisé, d'autres sont encore en développement. Avec toujours en toile de fond, un constat objectif : se libérer d'une surveillance toujours plus étroite.

Je suis toujours Charlie

Huit mois après les attentats odieux commis dans les locaux de l'hebdomadaire satirique, Charlie Hebdo fait toujours grincer des dents. Le journal Slate fait une synthèse du point de vue des détracteurs et empêcheurs de se moquer en rond.

Charlie Hebdo, on aime ou on n'aime pas ; les goûts et les couleurs... Mais la liberté d'expression, on n'y touche pas !