Un maniaque dans la ville

Entendons-nous bien, le terme "maniaque" du titre a ici essentiellement une connotation... psychiatrique. Et tout est dit, ou presque. L'auteur, Jonathan Kellerman, met en scène un couple composé d'un policier (normal, dans une enquête) et d'un psychologue (plus rare).

Et là, j'ouvre une parenthèse (

Il est certes plus rare de rencontrer un psy"chose", mais la recette fait ses preuves : cf. "profilage", "mentalist" et autres séries où des profileurs épaulent de manière très efficace les rudes policiers de terrain - ou dit autrement, quand le cérébral prend le pas sur le muscle...

) Je ferme la parenthèse.

Et le couple fonctionne plutôt bien dans cet ouvrage, conté du point de vue du psy, ce qui n'est pas anodin lorsque l'on sait que l'auteur est lui-même issu du même giron.