Cry for me Argentina

L'Argentine ou le retour compliqué et difficile à une vie sereine. C'est quelque peu, en substance, la réflexion de fond dans cette oeuvre de Caryl Férey. Mais l'exemple argentin n'est pas unique, puisque toute l'Amérique latine connaît - de façon très réccurente - des hauts et des bas, oscillant entre mépris des droits de l'Homme et soubressauts de démocratie entre deux dictatures.

Et dans la section "Droits de l'Homme" - ou Droit à l'Humanité, plus à propos à mon sens - le peuple Mapuche peut revendiquer son lot de mauvais traitements de la part des conquistadors - espèce toujours très active qui se caractérise par le fait que, tel un coucou, elle s'est approprié des terres déjà habitées en éradiquant, peu ou prou, les populations locales qu'elle considère dès lors comme "inférieures".

Dans Mapuche, Caryl Férey imprime son style déjà rencontré dans Zoulou et  Haka, avec un rythme très enlevé sur une toile de fond politico-historique toujours d'actualité. Addictif.