Confessions d'un vampire

Depuis Bram Stoker, les vampires ont connu une lente évolution de leur statut : de monstre isolé dans un vieux château des Carpates aux halos des cités modernes, conservant en commun une peur mortelle de l'astre du jour pour lui préférer celui de la nuit. David S. Khara, que j'ai découvert à travers la trilogie des "projets", s'empare à son tour de la légende des vampire - d'un vampire - pour un faire un héros à sa façon dans "les vestiges de l'aube".

L'histoire s'articule autour de deux personnages principaux - dont un vampire - et met en parallèle leur passé semblable aux destinés différentes. La crédibilité du vampire réside dans notre imaginaire avec lequel D. Khara joue allègrement, à la façon d'un cinéaste averti.

Ce roman n'est pas une fin en soi, une suite est d'ores et déjà publiée : "Une nuit éternelle". Tout une histoire !